Rééquilibrage énergétique

Blog

  • La Biopolarité® méthode Véronique Fouquet

    Qu’est-ce que la Biopolarité® ?

                                méthode Véronique Fouquet

     

    La  Biopolarité®  est une pratique énergétique douce qui se fait par apposition des mains. Elle harmonise tout notre être en favorisant la libre circulation de l’énergie vitale.

    « la Biopolarité® est une technique de soin et d’équilibre du corps basée sur les rythmes de la force vitale appliqués à l’anatomie énergétique et aux fonctions organiques » . V.F.    

    Véronique Fouquet est ,MK DE, Microkinésithérapeute, Ostéopathe, fondatrice et enseignante de la méthode la Biopolarité®.

    Bienfaits de la Biopolarité® :

    La Biopolarité®  procure un état profond et durable de relaxation en rééquilibrant le système nerveux.                                

    Les pensées se calment, deviennent plus claires, les tensions s’apaisent, les douleurs diminuent ou disparaissent, les émotions se tranquillisent.

    La Biopolarité® augmente la vitalité et permet de préserver notre santé.

    Pour qui ?

    Tout le monde peut bénéficier rapidement d’une Biopolarité® : les enfants, les adultes, les seniors.

    Chaque séance est différente et s’adapte aux nécessités de chacun.

    Selon les besoins, un accompagnement régulier peut être proposé et s’étudie au cas par cas.

    Déroulement d’une séance :

    Un échange initial permet d’entendre la demande et d’informer sur la séance.

     La Biopolarité®  se pratique sur la personne habillée, allongée confortablement sur une table de massage.

     Le praticien appose ses mains sur des zones réflexes très précises du corps, par des contacts légers à profonds, jusqu’à sentir que l’énergie circule librement.

     

    Exemples dindications :

    Stress, insomnie, dépression, fatigue, apathie

    Douleurs  menstruelles, douleurs  physiques, articulaires, de vertèbre, de sacrum, coccyx, genoux,…

    Troubles digestifs, cardiaques, respiratoires, troubles de l’équilibre, préparation à l’accouchement

    Récupération post-opératoire ;

    Harmonisation

     

  • 2013, une nouvelle inspiration...?!

    Que cette année soit une révolution solaire vers un chemin de plus en plus lumineux et paisible.
    Que l'année 2013 soit une année bénie pour vous-même et ceux qui vous sont chers!!
    Je souhaite vous faire partager en cette période cette réflexion:


    2013, une nouvelle inspiration...?!

    0clip-image002-1.png
     

    Le rythme de notre respiration change avec nos pensées et avec nos émotions.

    D'autres rythmes sont également concernés par cette modification, comme nos mouvements viscéraux et le battement de notre cœur qui est le mouvement intérieur le plus perceptible.

    Cependant, la respiration a une particularité. Elle peut être soumise, à n'importe quel moment, au contrôle de notre volonté, c'est-à-dire à notre esprit.

    En effet, la  respiration est la seule fonction sur laquelle nous pouvons avoir une action directe à tout moment.

     Elle occupe donc une place privilégiée, elle constitue le lien entre le corps et l'esprit.

     Si les mouvements de l'esprit et les émotions ont une influence sur notre respiration, nous pouvons à l'inverse influencer notre état mental émotif en modifiant la respiration.

    Des recherches récentes effectuées dans ce domaine par l'école française de kinésithérapie, ou médecines manuelles, ont souligné l'apparition fréquente de « phéno-spasmes » (contraction et altération du diaphragme, principal muscle respiratoire) parmi les patients souffrant d'anxiété.

    Devenir attentif à sa respiration peut être une grande découverte, voire même une vraie révolution.

    Etre attentif à l’air qui pénètre dans les narines, et à l’air qui ressort des narines.

    Etre dans la sensation corporelle de ce qui se "déplie" à l'inspire et de ce qui se "replie" à l'expire avec douceur et fluidité, sans secousse, sans saccade, sans arrêt.

    Et petit à petit, par votre attention, votre vigilance, un souffle de qualité s’installe, lent, régulier et ample à la fois. Le mental est enfin à l’arrêt et n’utilise plus d’énergie pour créer les pensées. Le rythme cardiaque peut ralentir. Le régime économique est installé.

    "Laissez-vous inspirer silencieusement comme si vous cherchiez à sentir le parfum d'une fleur aussi longtemps que possible et expirez délicatement comme si vous pouviez souffler sur la flamme d'une bougie sans la faire vaciller".

     Pourquoi respirer par le nez ?
     Il vaut mieux respirer par les narines, qui filtrent les grosses impuretés, et elles permettent également un réchauffement de l'air.

    Il existe dans le nez des terminaisons nerveuses réflexes qui commandent le diaphragme. Les grands sportifs portent des écarteurs de narine pour courir, et on a pu mesurer que cet accessoire augmente de 40 % l'oxygénation d'effort.

     En respirant par le nez, nous stimulons à chaque souffle notre hypophyse qui est le principal régulateur de notre système endocrinien, puisque les voies respiratoires du nez longent la base du crâne en stimulant également notre cerveau.

     Le fait de respirer par le nez, ralentit les pensées et nettoie le nez et prévient efficacement les rhumes.

    Le yoga nous apprend aussi qu’en inspirant, nous captons dans cet air le " prâna ", c'est-à-dire l'énergie de vie que nous avons besoin et qu'en expirant, nous permettons au "prâna" de se diffuser dans tout notre corps. Aussi, en respirant plus lentement nous donnons le temps de mieux capter et de mieux diffuser le "prâna".

     



    La respiration consciente peut nous aider à mettre le corps et l'esprit en harmonie.

    La première pratique consiste en la pleine conscience de la respiration.

    Quand nous inspirons, nous savons que nous inspirons. Quand nous expirons, nous savons que nous expirons.

    En pratiquant ainsi notre respiration devient une respiration consciente. Cet exercice est simple, pourtant ses effets sont profonds. Pour y arriver, il faut consacrer tout l'esprit à la respiration et à rien d'autre. En suivant l'inspiration du souffle, par exemple, nous devons prendre garde aux pensées distrayante. Dès que survient une pensée distrayante comme:"J'ai oublié d'éteindre la lumière dans la cuisine", la respiration cesse d'être une respiration consciente parce que nous pensons à autre chose. Pour réussir, l'esprit doit rester concentré sur la respiration pendant toute la durée de chaque inspiration ou expiration. Pendant que nous respirons notre esprit  fait un avec notre souffle et nous devenons un avec notre souffle.

    ....si nous pouvons pratiquer la respiration consciente pendant dix minutes par jour, un changement important se produira en nous. Comment une pratique aussi simple peut elle engendrer des résultats aussi important et quels sont ces résultats?

     

    Le premier résultat est un retour à soi même.

     Le deuxième résultat est l'entrée en contact avec la vie au moment présent, le seul moment ou nous pouvons toucher la vie. La vie en nous et autour de nous est abondante et magnifique. Si nous ne sommes pas libres, nous ne pouvons être en contact avec elle et ne vivons pas réellement notre vie. Les regrets concernant le passé, les inquiétudes de l'avenir ou l'attachement et l'aversion dans le présent ne devraient pas nous emprisonner.

    La respiration pleinement consciente est un moyen miraculeux de dénouer les nœuds des regrets ou de l'inquiétude et d'être en contact avec la vie au moment présent. Quand nous suivons notre respiration nous sommes déjà à l'aise, nos inquiétudes et nos désirs ne nous dominent plus. À mesure que nous respirons consciemment , notre souffle devient plus régulier, la paix et la joie s'élèvent et se stabilisent d'instant en instant.

     Deuxième exercice : suivre le souffle

     Le pratiquant suit très attentivement sa respiration et fait un avec elle pendant toute la durée de l'inspiration ou expiration, sans laisser pénétrer aucune pensée ou idée vagabonde. Pendant que l'esprit suit le souffle, il est le souffle et seulement le souffle. Au cours de la pratique notre respiration devient naturellement plus régulière, plus harmonieuse, plus calme, et notre esprit aussi devient plus harmonieux, plus calme,

    Quand l'esprit et la respiration deviennent un, l'unité du corps et de l'esprit est toute proche.

     Ce texte est extrait et inspiré de l'ouvrage écrit par le monde zen Thich Nhat Hanh "Transformation et guérison ", Albin Michel, collection Spiritualités vivantes

  • REFLEXION

    Les livres que tu as étudiés ne sont que les empreintes effacées

    des pas des Sages du passé.

    Ces empreintes sont laissées par des chaussures,

    mais elles ne sont pas ces chaussures.

    Zhuangzi

     co-fondateur présumé du Taoïsme

    citation(s) / poeme(s) n° 1245

     

  • SON ET VIBRATION

    La coupe consciente, coupe de cheveu bio énérgétique

     

     

    La libération énergétique effectuée au niveau du cuir chevelu par la transmission du cheveu dégage l'énergie réprimée dans la mémoire cellulaire.

    L'intégration va permettre d'apporter une énergie nouvelle créant ainsi une nouvelle animation.

    L’Énergie Vitale est soutenue.

     

     

     

    Offrir à nos cheveux, nos racines, une régénération dans la profondeur, nous donner la possibilité de nous révéler notre potentiel énergétique, le potentiel de vie, c’est ce que nous vous proposons à travers une expérience quotidienne qui est le fait de se faire couper les cheveux.

     

    La coupe de cheveux faite au rasoir est une autre façon d’accéder à notre profondeur car elle met en relation la théorie des méridiens, véritables réseaux d’animations créant le lien entre nos activités physiques.(cuir chevelu intoxiné, gras, sec perte de cheveux, rougeurs, cheveux cassants….) et psychiques (mémoires émotionnelles, trauma de l’enfance, rapport à sa féminité, masculinité…)

     

    Pendant le déroulement de la coupe, le rasoir va créer une résonance sur le cheveu tendu, ce qui va entraîner une libération de certaines tensions et une stimulation de la mémoire cellulaire et émotionnelle. La technique employée va générer une sensation de courant électrique porteur de signaux vers nos cellules. En effet la fonction du méridien est d’énergétiser toute la région qu’il traverse.

     

    La vibration et le son sont cruciaux

     

    Cette sensation nous donne une autre perception de nous-même, de vivre ses cheveux de l’intérieur, de sentir pleinement notre cuir chevelu comme une partie vivante de nous-même.

     

    Ce mouvement et cette excitation du bulbe et du follicule pileux vont les tonifier et réveiller  nos « mémoires ». Tout ce travail produit un étonnant effet et laisse une agréable sensation, donnant l'impression de se sentir plus léger dans son corps, d’avoir la tête « aérée ».

     

    On assiste à un « massage du cheveu ». Dans le follicule pileux, la microcirculation sanguine va être réactivée, les petits muscles horripilateurs vont se redresser favorisant ainsi l'échange entre la papille et la matrice: les cellules souches redéclenchent un nouveau cycle pilaire. Les cellules germinatives se kératinisent progressivement pour fabriquer le futur cheveu.

     

    Le massage induit par la coupe du cheveu va provoquer un triple effet :

                 Décollement du cuir chevelu de la boîte crânienne afin de créer une meilleure irrigation.

     Influence sur le réseau sanguin et lymphatique profond du fait de l'aspiration avec déplacement de l'énergie au départ du blocage vers la zone sclérosée.

    Libération du muscle arrecteur (redresseur) avec toute l'incidence que cela peut avoir sur le volume de la chevelure.

     

    Cette manière de  couper le cheveu met tout notre être en résonance  sur de nouveaux rythmes. Elle nous rapproche de notre « Conscient »

     

    Elle permet de se  libérer du passé pour mieux vivre son présent.

     

    La coupe de cheveux consciente est un traitement du cheveu mais avant tout, il vous permet d’établir une relation consciente entre votre cheveux et vous ; il s’agit moins de fournir une image extérieure que de favoriser des images intérieures.

     

    Travailler sans miroir favorise ce rapprochement à sa beauté interne et à ses sensations. Couper ses cheveux est pour la plupart du temps une façon un moment de changement dans sa vie, changement plus ou moins radical, plus ou moins profond mais changement tout de même.

     

    Travailler avec le souffle, nous venons au monde avec une expiration, pour nous aider à nous purifier, afin de nous permettre de recevoir . Nous ne prenons jamais un souffle, nous recevons le souffle. Nous allons utiliser ce souffle de façon consciente durant le traitement du cheveux afin de donner le passage à l’énergie vitale, nous dynamiser et permettre à notre corps de relâcher ses tensions. Le souffle est la base de l’énergie.

     

    Cette proposition d’approche corporelle par les cheveux s'inscrit  dans la tradition orientale de prévention des maladies et du bon entretien de la santé.

    Elle nécessite de la part du praticien un engagement profond et respectueux.

    Elle nécessite une participation consciente de la personne qui se fait couper les cheveux.

     

    Elle se réalise dans un mouvement d’empathie et de respect et ainsi permettre un processus de réalisation harmonieuse entre esthétique et énergétique.

     

    Dans ce processus nous renonçons à une approche de transformation chimique du cheveu. Nous sommes dans une tout autre logique.

     

    Chaque homme a les cheveux qui correspondent à lui, lui est une partie de son individualité, de sa personnalité et de son caractère. Il n'y a pas de cheveux trop fins, trop gros…. Chaque chevelure porte son potentiel de beauté naturelle en soi.

     

    Il n’y a rien de plus quotidien et de naturel que de faire couper ses cheveux, mais ce n’est pas pour autant un acte conscient et naturel en tant que perception comme organe vivant du corps.

     

    Les cheveux sont une partie de l'homme qui est lié étroitement aux électricités énergétiques physiques et mentales. Si on prend en considération cela dans l'utilisation du cheveu, on assiste à une harmonisation et un  dégagement  du bien-être du corps et de l'esprit.

     

    La coupe de cheveux consciente fournit à la cliente ou client un autre outil de perception et de communication avec soi.

     

    La coupe consciente stimule et approfondit le flux d'énergie par les cheveux, le sentiment de bien-être et le rayonnement. Les cheveux viennent de manière tangible avec leur  propre nature recréer un nouvel  équilibre.

     

    L'harmonie interne est réfléchie dans le rayonnement. De cette manière l'organisation de cheveux contribue largement à un aspect tout à fait personnel. Les cheveux paraissent simplement plus pleins et se sentent mieux.

     

    Les cheveux comme partie intégrante du corps sont perçus de façon plus consciente par chacun et par là même à le traiter conformément à cela, plus affectueusement.

     

    La beauté, l'harmonie et l'équilibre ne sont pas séparables. L’un ne peut pas exister sans l'autre.

    Si toutes les lignes tombent harmonieusement, vous percevez tout simplement que vous vous êtes merveilleux dans vos cheveux et vous vous sentirez mieux dans votre corps.

     

    La coupe de cheveux permet libre passage  « des Chi » par l'harmonisation des aspects énergétiques gauches et droits dans le corps.

     

    De cette manière la relation courante des cieux et de la terre est également permise. La voie du Tao est rétablie.

     

    Avec une coupe classique, le champ énergétique peut être détruit. Les cheveux font partie de notre corps physique et sont en communication avec notre corps éthérique

     

    Une conscience libérée et harmonieuse contribue, et conduit parfois à des constatations tout à fait nouvelles. L'intégration des cheveux provoque aussi un langage du corps renforcé et clair (non communication verbale), une nouvelle conscience de corps.

     

    Apprendre à accepter ainsi et à aimer ses propres cheveux comme étant sa propre nature et apprendre à s’aimer soi-même.

     

    Notes explicatives et définitions :

     

    Le conscient en énergétique chinoise correspond à la  densification et libération des énergies

     

    Dans le monde du Conscient les choses apparaissent petit à petit en se manifestant d’une façon de plus en plus tangible. Cela se passe tout d’abord au niveau des énergies dans le corps, puis dans les émotions, cette fois-ci conscientes et enfin dans la psychologie, elle aussi consciente, de l’individu.

    Le processus continue ensuite dans le corps physique et se manifeste dans les méridiens puis les organes et enfin les membres.

    « Les méridiens apparaissent comme le trait d’union physique dans un sens comme dans l’autre du mot psycho-somatique » Y. Réquena Acupuncture et psychologie ed Maloine

     

    Notre forme corporelle est liée au shéma du Ciel Antérieur avec les correspondances de latéralité occidentale. La manifestation symptomatique dans le corps physique est en relation avec la symbolique orientale

     

    Le principe du traitement énergétique consiste à rétablir l'équilibre, le flux et la qualité de l'énergie vitale. Une fois que le fonctionnement normal du corps énergétique est rétabli, le corps physique peut, de nouveau, retrouver son équilibre. L'on peut résumer en disant que la guérison du corps énergétique lance le processus d'auto guérison du corps physique. Parfois le corps physique à besoin d'aide supplémentaire pour se soigner et parfois la guérison totale n'est plus possible car le corps physique est trop abîmé. L’énergie précède la matière qui est une forme densifiée de l’énergie immatérielle, le souffle.

     

  • Forces d’animation et territoires d’influences

     

    Forces d’animation et territoires d’influences

     

    Pour mieux comprendre le principe de la coupe de cheveux que nous vous proposons, celle-ci  suit le trajet virtuel des méridiens qui la sillonnent comme par exemple « Shao Yang » constitué des méridiens Triple Réchauffeur, Vésicule Biliaire, tous deux irriguant notre cuir chevelu. Ce « grand méridien » relie et harmonise l'avant et l'arrière de  la tête mais aussi du corps, Il sert de charnière tout en favorisant le mouvement. Il est révélateur de nos tensions émotives qui se logent aux tempes, à la nuque, aux hanches. Il est le méridien de la mise en mouvement et de la fluidité de ce mouvement.

     

    Il est le lien entre notre passé et notre futur… il associe le Bois et le Feu.

    Le méridien Vessie a son point de départ au coin interne de l’œil,  parcourt le cuir chevelu, la nuque, le dos, l’arrière de nos jambes, le pied. Il est associé  au méridien Intestin grêle et forme ainsi le TAI YANG qui signifie le yang à son apogée, en pleine force...

     

    Dans le corps, il correspond à un méridien unitaire ou axe qui enserre le rachis et la tête. Il s'étend largement en surface, sur la tête et dans le dos... les parties les plus yang du corps. Il associe l’Eau et le Feu.

     

    Les taoïstes le comparent à la serrure d'une porte.

    Cet axe entoure le Système Nerveux central. Par la colonne et les muscles postérieurs, il soutient notre verticalité d'homme conscient, debout entre Ciel et TerreCet axe véhicule la force de l'énergie défensive, alimente le cerveau et la colonne, stimule les fonctions viscérales et psychiques. La défense, l'activité fonctionnelle et l'activité psychique constituent les principaux aspects yang de l'organisme.

     

    Lorsque l’on dit le cheveu est régi par l ‘élément Eau, que cela veut-il dire sur un plan énergétique ?

    Il faut comprendre que l’Eau représente la concentration à l’inverse du Feu qui lui diffuse et rayonne, qui anime la circulation L’Eau représente ce qu’il y a de plus solide dans le corps, ce qui reste après la mort, les os , les dents, les cheveux…mais aussi les nerfs. L’Eau, c’est le domaine de la sphère ancestrale et génétique. Considérer et regarder le cheveu à travers ce langage et cette perception nous ouvre une tout autre dimension quant à l’intérêt que nous pouvons porter à notre chevelure.

     

    L’émotion positive qui caractérise cet élément Eau est le courage, la volonté, la force. Nous sommes étonnés, en effet, comme le cheveu, fibre si fine puisse parfois être aussi solide face à des mauvais traitements infligés.

    L’émotion négative est la peur, cette peur (inconsciente) sera dans la majeure partie des cas à l’origine de la perte ou de la fragilité de nos cheveux.

     

    L’élément Eau, enfin, est porteur de mémoire.

     

    Semblables à un gigantesque ordinateur qui stocke non seulement toutes nos pensées mais aussi tout ce que nous recevons et tous nos ressentis dans le moindre petit détail, nous avons besoin de nettoyer tout ce que nous avons accumulé et qui est complètement inutile. Faire  place nette pour que d’autres énergies, vierges celles-ci, puissent venir prendre la place de tout ce qui a été usé et dont nous n’arrivons pas à nous séparer c’est ce que nous pouvons nous offrir de mieux.

     

    Tout ce que nous vivons est enregistré dans cette immense mémoire et même bien au-delà, c’est-à-dire dans la partie  énergétique qui est dix fois plus importante que notre partie physique.

     

    http://www.frenchiphone.com/wp-content/uploads/2008/06/windowslivewriterasvibraetasvibra2changezlesvibrationssm-e82elaw-of-vibration2.jpg

    La seule façon de réussir, c’est de faire remonter en permanence tout ce qui a été enfoui au plus profond de nous-mêmes, d’en prendre conscience, d’évacuer, d’accepter tout ce qui remonte, ce qui sera parfois  désagréable et déstabilisant mais cependant absolument nécessaire.

     

    Dans nos relations quotidiennes avec nous-mêmes et les autres, nous sommes sans arrêt pollués par nos pensées, nos attitudes et nos colères. Il faut donc faire un travail permanent de nettoyage afin de comprendre réellement notre fonctionnement. Les colères et le stress ont des conséquences très importantes au niveau physique ainsi que la rancune et le non-pardon à soi-même et aux autres.

     

    La seule façon de réussir, c’est de faire remonter en permanence tout ce qui a été enfoui au plus profond de nous-mêmes, d’en prendre conscience, d’évacuer, d’accepter tout ce qui remonte, ce qui sera parfois  désagréable et déstabilisant mais cependant absolument nécessaire.

     

    Dans nos relations quotidiennes avec nous-mêmes et les autres, nous sommes sans arrêt pollués par nos pensées, nos attitudes et nos colères. Il faut donc faire un travail permanent de nettoyage afin de comprendre réellement notre fonctionnement. Les colères et le stress ont des conséquences très importantes au niveau physique ainsi que la rancune et le non-pardon à soi-même et aux autres.

     


     

  • ÉNERGIE PSYCHIQUE

     

    L'ENERGIE PSYCHIQUE

     

    Les fonctions du corps, l'activité mentale, émotionnelle, et la vie spirituelle sont intimement liées et interdépendantes dans leurs manifestations. Puisque tout est énergie, que tous les phénomènes relèvent d'une Energie unique, les pensées, les sentiments, les émotions, ne sont qu'aspects raffinés, subtils, de l'énergie. Le corps humain, les organes en sont la forme dense, matérialisée, yin, alors que les pensées, les sentiments, manifestent l'aspect immatériel, yang. Chaque organe ou viscère est le lieu de résidence d'activités mentales, d'émotions et de sentiments qui lui sont propres.

     

    D’un point de vue énergétique, le somatique, le physique, est considéré comme de l’énergie plus manifestée, donc plus yin. Le psychisme, le mental est de l’énergie moins manifestée, plus subtil, donc plus yang.

     

    Ces psychés organiques peuvent être donc considérées comme des polarités mentales particulières qui forment la personnalité de l’individualité de tout être et qui peuvent être rattachées à un organe et à son énergie.

     http://www.miroir.com/CAT/fichiers/cinq_entites.jpg

    Nous voyons donc à travers cet exposé que l’homme est en lien direct avec des lois qui sont celles que nos ancêtres ou bien d’autres civilisations passées ou présente accordent une réelle importance, lois 

    qui échappent à la pensée rationnelle et cartésienne.

     

     

    Loi du Yin/Yang

     

    Citons Bruce Lee: Tant qu’on s’obstine à séparer le Yin-Yang en deux, on ne peut espérer atteindre sa réalisation... Si quelqu’un souhaite se rendre quelque part à bicyclette, il ne peut appuyer sur les deux pédales à la fois sans rester parfaitement immobile. Pour progresser, il doit en même temps appuyer sur une pédale et relâcher l’autre. Le mouvement complet est appuyer-relâcher. Appuyer est le résultat de relâcher, et chacun est à son tour la cause de l’autre…expansion/rétraction…

     

     Loi d’Analogie

     

     Ce qui est en  haut est comme ce qui est en bas  et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut.

    Rappelons que dans bon nombre de traditions, l’Homme est représenté comme un arbre renversé. L’arbre normal représente la montée de la matière dans l’esprit, sa spiritualisation ; l’arbre renversé au contraire la descente de l’esprit dans la matière, son incarnation. L’arbre inversé étend ses racines vers le ciel et ses branches vers la terre. Nos cheveux seraient nos racines.

     

                La loi de  Résonance 

     

    Les effets d'une action subie par une partie d'un corps sont ressentis par le corps tout entier.

    Il suffit par conséquent d'agir sur un fragment pour que l'ensemble auquel il appartient se ressente de l'opération.

     

     

  • MERVEILLEUX VAISSEAUX

    LES 8 MERVEILLEUX VAISSEAUX

     

    Au nombre de huit, sont reliés à l'Energie Ancestrale qui nous est donnée à la naissance, avec toute la charge héréditaire qu'elle comporte, pour soutenir le démarrage de l'embryon et l'ossature énergétique.

     

    Ils sont curieux en ce sens qu’ils n’ont pas de points qui leur sont propres : ils empruntent leurs points aux autres Méridiens. Ainsi, leurs trajets seront-ils, eux aussi, curieux : tantôt longitudinaux, tantôt transversaux;  certains zèbrent le corps en plein milieu, d’autres le parcourent de haut en bas. Ces vaisseaux possèdent également des branches aberrantes qui se perdent dans les téguments et sont vraisemblablement responsables des trajets douloureux inexpliqués par nos connaissances. Ces vaisseaux sont également merveilleux par leurs propriétés. En effet, à l’état d’équilibre de l’organisme, ils sont virtuels mais naissent dès que de l’énergie en excès perturbe le circuit de base. Ensuite, lorsque les circonstances le permettent, ils déversent cette énergie pour qu’elle reprenne un cours normal. Ce sont donc de merveilleux régulateurs d’énergie: circuits de sécurité perfectionnés puisqu’ils permettent de réutiliser l’énergie récupérée.

     

    On les considère, comme le premier réseau de circulation énergétique chez l'embryon.

    Leur activité peut arriver à maturité ou se tarir selon l’état des essences  ( ex. : les modifications de la puberté et la ménopause sont des changements dans la circulation du Chong Mai et du Ren Mai (Vaisseau Conception liées à l’état du Jing)

     

     

    On les nomme « extraordinaires » ou « merveilleux » car il gère la vie de l'homme, la manière dont l'enfant passera à l'âge mûr, alors que les 12 méridiens gèrent les activités des organes au quotidien.

     

    Ils aident donc les Reins à gérer les essences, la reproduction et maintenir la stabilité de l’organisme.

     

     

     

    Le point au sommet de la tête, le Bai Hui , point des « cent réunions » indique la convergence complète de tous ces réseaux énergétiques à ce niveau.

     

  • PENSEE CHINOISE

     

    La pensée chinoise

     

    L’être humain, et en particulier l’énergie qui l’anime, est soumis aux lois rythmiques de l’univers qui s’organise suivant la théorie des 5 éléments. Celle-ci permet de relier les différentes composantes organiques et psychiques de l’être humain à d’autres composantes de l’univers et de leur attribuer des rythmes en accord avec le cosmos.

     

    Les 5 éléments qui représentent les 5 classes auxquelles appartiennent les phénomènes naturels sont le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau. A chacun de ces éléments sont associés une saison, un point cardinal, une couleur, un type de climat, et aussi les méridiens, des états psychiques, des organes des sens. Le cheveu est relié à L’Eau, nos structures profondes. Si nos cheveux sont nos antennes ils sont aussi nos racines.

     

    Dans la pensée chinoise, chaque être vivant est un petit microcosme.

     

    La vitalité de son organisme s'enracine, se développe et dépérit entre les deux grandes forces du macrocosme que représentent leCiel et la Terre.

    Dans notre corps, la vitalité se manifeste par du mouvement, une circulation fluide des substances qui nous animent, des échanges entre les viscères, les tissus, les organes des sens.

     

    La stagnation (absence de mouvement) engendre le déséquilibre, la maladie, la sclérose; les dynamismes du corps perdent progressivement la capacité de maintenir leur intégrité.

     

    Grâce à l'héritage de nos ancêtres, nous sommes dotés d'une individualité physique originale qui nous sert de véhicule corporel.

     

    La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) prend en considération le potentiel héréditaire inné et réserves acquises par la transformation de l'air et des aliments, le sang pulsé dans nos vaisseaux, les liquides organiques qui baignent notre corps qui supportent le Qi (La vitalité de nos activités physiques) et les entités psychiques.

     

     

     

    http://www.tao-yin.com/acupuncture/img/cinq_entites.jpg

     


     

    Les viscères ont la charge de maintenir la vitalité en gardant et renouvellent les substances d'entretien de la vie. Ces mêmes viscères ont la responsabilité de faire circuler ces substances partout dans le corps. (Intérieur, extérieur, haut, bas, droite, gauche, tête, tronc et membres). 

    Ils le font grâce à un réseau de distribution que la MTC appelle  système des méridiens, vaisseaux, réseau d'animation.

     

    Une grande partie de notre vitalité s'exprime donc par la mobilité des substances dans l'organisme, mobilité qui empruntent la voie des méridiens pour atteindre tous les territoires du corps.

    La théorie des méridiens est l'équivalent fonctionnel et relationnel des systèmes vasculaires, nerveux et lymphatiques de la médecine occidentale.

     

    Cependant les méridiens font plus que véhiculer les substances ; ces méridiens sont construits pour répondre aux énergies externes, célestes et climatiques qui résultent des échanges entre le Ciel et la Terre et qui rythment les temps de l'année.

     

    Ainsi les méridiens forment les fils du tissu de notre organisme, ils maintiennent la cohésion de l'ensemble.

    Cette structure dynamique, cette trame vivante, s'organise en grands axes et en innombrables ramifications.

     

    La MTC montre la vie dans son mouvement

    La MTC considère les phénomènes non pas en soi, mais à partir des relations entre eux, la santé d'un organe ou d'une personne dépend de multiples facteurs tous inter reliés. Elle utilise plusieurs termes usuels dans un sens différent de ce qu'on entend habituellement en Occident.

     Rien n'est vu comme statique.

     

  • MEMOIRE CELLULAIRE

     

    La mémoire cellulaire

     

    Depuis que l'Homme se reproduit, tout ce qu'il est, s'inscrit dans ses chromosomes, dans son A.D.N.

     

    Ce code général de la vie fait de l'humain une horloge biologique soumise à des cycles énergétiques journaliers, lunaires, saisonniers, annuels.

     

    Toutes les expériences passées ont été enregistrées par les neurones, les cellules, les tissus, nerfs et muscles qui se souviennent de ce qui s’est passé alors que nous l’avons oublié au niveau conscient. La mémoire est enregistrée dans les nombreuses parties de notre cerveau, les hémisphères droit et gauche enregistrent des parties spécifiques de chaque souvenir. De plus, les points clés de la Colonne Vertébrale (méridien Vessie, élément Eau) et les organes/viscères retiennent des schémas de fonctionnement programmé.

     

    Le fait que la plus petite unité cellulaire puisse reproduire son double témoigne du fait que chaque cellule du corps a une conscience de la mémoire dans sa propre structure. Libérer les peurs, colères, douleurs du passé qui influencent notre présent, nous permet de vivre dans la liberté et de préparer un meilleur avenir. Il n’y a pas de séparation entre ce qui se passe dans le système nerveux central et la fonction de la mémoire dans chaque cellule du corps. L’expérience du passé a été fixée et retenue par les neurones qui entraient en jeu à ce moment là précis. Chaque muscle, chaque nerf, et chaque tissu ayant participé à cette expérience a été affecté et s’en souviendra à sa façon.

     

    L’enregistrement de tout ce que nous avons vécu reste dans le système nerveux central. Nous pouvons changer la mémoire cellulaire chaque fois que nous faisons le choix de le faire, et ce aussi bien psychologiquement que physiquement, de la même manière que nous pouvons ré entraîner les cellules musculaires à une nouvelle fonction.

     

    Tout le corps et toutes les cellules ont la possibilité de se régénérer. Par ailleurs, l’âme de chaque être vivant peut renouer avec sa source et reconnaître ce qu’il est en vérité. Il y a donc une conscience cellulaire s’appuyant sur une mémoire cellulaire. La majorité de ces mémoires est enfouie dans une partie non consciente.

     

    Cette partie non consciente va nous couper de notre véritable identité appelée le Moi Profond, appelé aussi l’âme telle que les traditions la définissaient.

    Les études récentes de biochimie cellulaire montrent que la cellule réagit en fait à un signal extérieur. De ce point de vue, la vie c’est «comment je réponds à mon environnement» car le signal n’est fonction que de notre perception.

     

    Mais la réalité nous demande de prendre conscience de la matrice que nous avons choisie dans notre ignorance et que nous alimentons à chacun de nos actes, à chacune de nos pensées. Elle nous oblige à comprendre les codes et clés qui mènent notre destin pour ainsi changer notre regard et notre perception.

    Le non conscient dispose de toutes les informations qui sont mémorisées dans les énergies ancestrales. Il sait quels sont nos besoins d’expérimentation et est  ainsi à même de déterminer les meilleurs processus d’expérimentation pour que nous « réussissions »

     

    De même dans le sang où l’oxygène saute de globule rouge en globule rouge pour arriver quasi instantanément là où les besoins sont vitaux. Car dans un même instant de vie, aussi court soit-il, une minute par exemple, dans cette minute nous percevons une multitude d’informations (sonores, olfactives, tactiles, visuelles) que notre organisme traite simultanément tout en créant des priorités, ignorant et enregistrant tout en même temps. Notre réalité est multiple et symphonique.

     

    Tout dans notre corps parle de cette discontinuité.

     

    Pourtant notre corps mental s’attache encore à une vision linéaire, continue de la vie, leurré par le défilement rapide des images. Nous créons ainsi sans le savoir un bouclier qui nous coupe, sépare de notre dimension réelle.

     

    Chez les animaux, qui n’ont pas d’ego, l’éveil cellulaire se fait quasi instantanément, donc l’accès à la conscience est un passage direct pour eux. Il n’en est pas de même pour nous. Nous devons mourir et renaître sans cesse à nous même.

    Le vécu de notre vie humaine nous permet  de réaliser dans les limites matière, espace, temps.

     

    Les cellules et les tissus bougent avec l’impulsion vibratoire rythmique de la force vitale de la respiration. Toutes les cellules sont conducteurs élecro-magnétiques et oscillent. Elles répondent aux cinq types d’énergies circulant constamment appelées Prana : circulation du système nerveux, des fluides corporels du sang et de la lymphe, la structure musculaire, la peau et le squelette.

     


     

  • STRUCTURE DU CUIR CHEVELU

    Structure du cuir chevelu

     

     


    Le cheveu, l'épiderme sont composés de cellules différentes suivant qu'elles sont destinées à la structuration de couches plus ou moins profondes, plus ou moins consistantes.

     

    Il existe trois types de cellules se transformant et présentant différentes formes.

     

    les cellules            ectodermiques, mésodermiques, endodermiques

     

    On peut dire que les cheveux, les ongles, les poils, la peau, les os, les muscles, les tendons, les organes profonds sont le résultat de la combinaison des trois types de cellules ci-dessus et d'une programmation, un code génétique.

     

    Chaque cellule à ses propres besoins et bien sûr la cellule faite pour générer des cheveux n'aura pas les mêmes besoins nutritifs que celle destinée à créer la peau et ainsi de suite.

     

    La cellule est nourrie par le plasma sanguin qui filtre une membrane perméable vers la cellule qui récupère des substances vitales pour son fonctionnement et élimine les substances impropres à son équilibre. Chaque cellule possède son autonomie, elle est alimentée par le sang artériel et renvoie les impuretés dans la circulation de retour, la circulation veineuse.

     

    Un bon échange conditionne une cellule saine sinon l’atrophie s’installe. C’est ainsi que certaines zones peuvent ou ne pas recevoir la quantité d’oxygène nécessaire à leur équilibre.

     

    La qualité des cheveux, les disgrâces de la  peau sont souvent le reflet de notre organisme, de nos déséquilibres profonds.