Rééquilibrage énergétique

2013, une nouvelle inspiration...?!

Que cette année soit une révolution solaire vers un chemin de plus en plus lumineux et paisible.
Que l'année 2013 soit une année bénie pour vous-même et ceux qui vous sont chers!!
Je souhaite vous faire partager en cette période cette réflexion:


2013, une nouvelle inspiration...?!

0clip-image002-1.png
 

Le rythme de notre respiration change avec nos pensées et avec nos émotions.

D'autres rythmes sont également concernés par cette modification, comme nos mouvements viscéraux et le battement de notre cœur qui est le mouvement intérieur le plus perceptible.

Cependant, la respiration a une particularité. Elle peut être soumise, à n'importe quel moment, au contrôle de notre volonté, c'est-à-dire à notre esprit.

En effet, la  respiration est la seule fonction sur laquelle nous pouvons avoir une action directe à tout moment.

 Elle occupe donc une place privilégiée, elle constitue le lien entre le corps et l'esprit.

 Si les mouvements de l'esprit et les émotions ont une influence sur notre respiration, nous pouvons à l'inverse influencer notre état mental émotif en modifiant la respiration.

Des recherches récentes effectuées dans ce domaine par l'école française de kinésithérapie, ou médecines manuelles, ont souligné l'apparition fréquente de « phéno-spasmes » (contraction et altération du diaphragme, principal muscle respiratoire) parmi les patients souffrant d'anxiété.

Devenir attentif à sa respiration peut être une grande découverte, voire même une vraie révolution.

Etre attentif à l’air qui pénètre dans les narines, et à l’air qui ressort des narines.

Etre dans la sensation corporelle de ce qui se "déplie" à l'inspire et de ce qui se "replie" à l'expire avec douceur et fluidité, sans secousse, sans saccade, sans arrêt.

Et petit à petit, par votre attention, votre vigilance, un souffle de qualité s’installe, lent, régulier et ample à la fois. Le mental est enfin à l’arrêt et n’utilise plus d’énergie pour créer les pensées. Le rythme cardiaque peut ralentir. Le régime économique est installé.

"Laissez-vous inspirer silencieusement comme si vous cherchiez à sentir le parfum d'une fleur aussi longtemps que possible et expirez délicatement comme si vous pouviez souffler sur la flamme d'une bougie sans la faire vaciller".

 Pourquoi respirer par le nez ?
 Il vaut mieux respirer par les narines, qui filtrent les grosses impuretés, et elles permettent également un réchauffement de l'air.

Il existe dans le nez des terminaisons nerveuses réflexes qui commandent le diaphragme. Les grands sportifs portent des écarteurs de narine pour courir, et on a pu mesurer que cet accessoire augmente de 40 % l'oxygénation d'effort.

 En respirant par le nez, nous stimulons à chaque souffle notre hypophyse qui est le principal régulateur de notre système endocrinien, puisque les voies respiratoires du nez longent la base du crâne en stimulant également notre cerveau.

 Le fait de respirer par le nez, ralentit les pensées et nettoie le nez et prévient efficacement les rhumes.

Le yoga nous apprend aussi qu’en inspirant, nous captons dans cet air le " prâna ", c'est-à-dire l'énergie de vie que nous avons besoin et qu'en expirant, nous permettons au "prâna" de se diffuser dans tout notre corps. Aussi, en respirant plus lentement nous donnons le temps de mieux capter et de mieux diffuser le "prâna".

 



La respiration consciente peut nous aider à mettre le corps et l'esprit en harmonie.

La première pratique consiste en la pleine conscience de la respiration.

Quand nous inspirons, nous savons que nous inspirons. Quand nous expirons, nous savons que nous expirons.

En pratiquant ainsi notre respiration devient une respiration consciente. Cet exercice est simple, pourtant ses effets sont profonds. Pour y arriver, il faut consacrer tout l'esprit à la respiration et à rien d'autre. En suivant l'inspiration du souffle, par exemple, nous devons prendre garde aux pensées distrayante. Dès que survient une pensée distrayante comme:"J'ai oublié d'éteindre la lumière dans la cuisine", la respiration cesse d'être une respiration consciente parce que nous pensons à autre chose. Pour réussir, l'esprit doit rester concentré sur la respiration pendant toute la durée de chaque inspiration ou expiration. Pendant que nous respirons notre esprit  fait un avec notre souffle et nous devenons un avec notre souffle.

....si nous pouvons pratiquer la respiration consciente pendant dix minutes par jour, un changement important se produira en nous. Comment une pratique aussi simple peut elle engendrer des résultats aussi important et quels sont ces résultats?

 

Le premier résultat est un retour à soi même.

 Le deuxième résultat est l'entrée en contact avec la vie au moment présent, le seul moment ou nous pouvons toucher la vie. La vie en nous et autour de nous est abondante et magnifique. Si nous ne sommes pas libres, nous ne pouvons être en contact avec elle et ne vivons pas réellement notre vie. Les regrets concernant le passé, les inquiétudes de l'avenir ou l'attachement et l'aversion dans le présent ne devraient pas nous emprisonner.

La respiration pleinement consciente est un moyen miraculeux de dénouer les nœuds des regrets ou de l'inquiétude et d'être en contact avec la vie au moment présent. Quand nous suivons notre respiration nous sommes déjà à l'aise, nos inquiétudes et nos désirs ne nous dominent plus. À mesure que nous respirons consciemment , notre souffle devient plus régulier, la paix et la joie s'élèvent et se stabilisent d'instant en instant.

 Deuxième exercice : suivre le souffle

 Le pratiquant suit très attentivement sa respiration et fait un avec elle pendant toute la durée de l'inspiration ou expiration, sans laisser pénétrer aucune pensée ou idée vagabonde. Pendant que l'esprit suit le souffle, il est le souffle et seulement le souffle. Au cours de la pratique notre respiration devient naturellement plus régulière, plus harmonieuse, plus calme, et notre esprit aussi devient plus harmonieux, plus calme,

Quand l'esprit et la respiration deviennent un, l'unité du corps et de l'esprit est toute proche.

 Ce texte est extrait et inspiré de l'ouvrage écrit par le monde zen Thich Nhat Hanh "Transformation et guérison ", Albin Michel, collection Spiritualités vivantes

bien-être developpement personnel yoga méditation souffle respiration