Rééquilibrage énergétique

PENSEE CHINOISE

 

La pensée chinoise

 

L’être humain, et en particulier l’énergie qui l’anime, est soumis aux lois rythmiques de l’univers qui s’organise suivant la théorie des 5 éléments. Celle-ci permet de relier les différentes composantes organiques et psychiques de l’être humain à d’autres composantes de l’univers et de leur attribuer des rythmes en accord avec le cosmos.

 

Les 5 éléments qui représentent les 5 classes auxquelles appartiennent les phénomènes naturels sont le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau. A chacun de ces éléments sont associés une saison, un point cardinal, une couleur, un type de climat, et aussi les méridiens, des états psychiques, des organes des sens. Le cheveu est relié à L’Eau, nos structures profondes. Si nos cheveux sont nos antennes ils sont aussi nos racines.

 

Dans la pensée chinoise, chaque être vivant est un petit microcosme.

 

La vitalité de son organisme s'enracine, se développe et dépérit entre les deux grandes forces du macrocosme que représentent leCiel et la Terre.

Dans notre corps, la vitalité se manifeste par du mouvement, une circulation fluide des substances qui nous animent, des échanges entre les viscères, les tissus, les organes des sens.

 

La stagnation (absence de mouvement) engendre le déséquilibre, la maladie, la sclérose; les dynamismes du corps perdent progressivement la capacité de maintenir leur intégrité.

 

Grâce à l'héritage de nos ancêtres, nous sommes dotés d'une individualité physique originale qui nous sert de véhicule corporel.

 

La Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) prend en considération le potentiel héréditaire inné et réserves acquises par la transformation de l'air et des aliments, le sang pulsé dans nos vaisseaux, les liquides organiques qui baignent notre corps qui supportent le Qi (La vitalité de nos activités physiques) et les entités psychiques.

 

 

 

http://www.tao-yin.com/acupuncture/img/cinq_entites.jpg

 


 

Les viscères ont la charge de maintenir la vitalité en gardant et renouvellent les substances d'entretien de la vie. Ces mêmes viscères ont la responsabilité de faire circuler ces substances partout dans le corps. (Intérieur, extérieur, haut, bas, droite, gauche, tête, tronc et membres). 

Ils le font grâce à un réseau de distribution que la MTC appelle  système des méridiens, vaisseaux, réseau d'animation.

 

Une grande partie de notre vitalité s'exprime donc par la mobilité des substances dans l'organisme, mobilité qui empruntent la voie des méridiens pour atteindre tous les territoires du corps.

La théorie des méridiens est l'équivalent fonctionnel et relationnel des systèmes vasculaires, nerveux et lymphatiques de la médecine occidentale.

 

Cependant les méridiens font plus que véhiculer les substances ; ces méridiens sont construits pour répondre aux énergies externes, célestes et climatiques qui résultent des échanges entre le Ciel et la Terre et qui rythment les temps de l'année.

 

Ainsi les méridiens forment les fils du tissu de notre organisme, ils maintiennent la cohésion de l'ensemble.

Cette structure dynamique, cette trame vivante, s'organise en grands axes et en innombrables ramifications.

 

La MTC montre la vie dans son mouvement

La MTC considère les phénomènes non pas en soi, mais à partir des relations entre eux, la santé d'un organe ou d'une personne dépend de multiples facteurs tous inter reliés. Elle utilise plusieurs termes usuels dans un sens différent de ce qu'on entend habituellement en Occident.

 Rien n'est vu comme statique.